jeudi, 23 octobre 2014

Dieu va intervenir...

          C'est une évidence: Satan gouverne le monde. Ce n'est pas là une découverte, puisque saint Jean l'affirme déjà en son temps: «Le monde entier gît au pouvoirdu mauvais (1 Jn 5, 18-19).  

Ce qui est nouveau c'est l'accélération du mal qui s'étend partout. Le démon est pressé de parachever son règne. Combien de voix stupéfaites n'entendons-nous pas: «Mais Dieu ne peut pas aller ainsi les choses; il va intervenir!» Hé bien, chères âmes, Il est déjà intervenu, et l'on ne l'a pas écouté. Oui, à Fatima, Dieu nous donné les moyens de faire échec au démon; sœur Lucie nous a prévenus, il n'y en aura pas d'autres. Et pour nous réveiller de notre torpeur, de notre insouciance, la Vierge est venue à Akita au Japon, 1973-1981, pour arrêter cette course au suicide de l'humanité, et nous rappeler les moyens du salut. 

Les événements d'Akita ont été confirmés par des miracles, dont deux sont cités par l'évêque du diocèse dans sa lettre pastorale. L'avertissement de Notre-Dame est terrible, souligne-t-il et le message est essentiellement une répétition de celui de Fatima: importance du Rosaire, et, surtout, l'acceptation de ce que Dieu nous envoie, en offrande de réparation des innombrables péchés qui se commettent dans le monde, et pour la conversion des pécheurs. 

Bien sûr, Dieu va intervenir, et de la manière annoncée par la Reine des Prophètes: ou bien des âmes seront assez nombreuses à s'offrir, et le monde sera sauvé; ou bien elles ne le seront pas et le monde sera pulvérisé.

mardi, 21 octobre 2014

Ardente prière...

Oh! mon Dieu, vos veilleurs se sont tus! Ils se sont endormis, comme vos apôtres à Gethsémani… Ils se sont enfuis, comme eux devant la cohorte des soldats qui venaient vous arrêter… Oui! et vous êtes toujours seul au milieu de vos ennemis, comme pendant votre couronnement d'épines…

Et, pourtant, n'avez-vous pas dit à Pilate qui vous interrogeait: «Je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la Vérité»? Où est-elle cette Vérité, aujourd’hui? Où sont-ils, ceux que vous avez chargés de l’enseigner? Celle pour laquelle ont donné leur vie, tous vos apôtres? Celle  que vos martyrs ont arrosée de leur sang?  Comme ils se font rares  désormais,  ceux que vous nous avez donnés pour pasteurs, et qui ont le courage de proclamer, haut et fort, qu’il y a un Ciel et un Enfer, que cet enfer est déjà, et, sera, demain, la demeure à jamais des ennemis de Dieu.

Oh, mon Dieu! votre Miséricorde est tellement bafouée, que votre Justice est impatiente de la dépasser!

Oh, mon Dieu! venez nous délivrer de l'erreur, du mensonge, de la tiédeur, de l’indifférence! et faites de nous des saints afin que le monde croie! 

vendredi, 17 octobre 2014

Rumeurs...

Le 26 décembre 1957, Lucie déclarait au Père Fuentès: «Père, la Très Sainte Vierge est bien triste car personne ne fait cas de son Message... Le démon est en train de livrer une bataille décisive avec la Vierge... N’attendons pas que vienne, de Rome, un appel à la pénitence de la part du Saint-Père, pour tout le monde; n’attendons pas non plus qu’il vienne de nos évêques dans leur diocèse, ni non plus des Congrégations religieuses... Maintenant il faut que chacun de nous commence lui-même sa propre réforme; il doit sauver non seulement son âme, mais aussi toutes les âmes que Dieu a placées sur son chemin

     Le message de Notre-Dame de Fatima a sombré dans l’oubli, et l'on en mesure aujourd'hui les conséquences dévastatrices à l'occasion du synode qui se tient sur la famille. Dans la fameuse déclaratio publiée, à mi-parcours,  par le secrétariat de ce synode, il y a beaucoup de miséricorde pour tout le monde, beaucoup à comprendre sur les couples de fait et les mariés seulement civilement, la générosité avec les couples homosexuels, toute la tolérance avec les divorcés remariés, l’accueil généreux face aux situations les plus disparates. Bref, ce serait une remise en cause de la doctrine catholique. A Pilate qui l'interroge, Jésus répond: "Je suis venu dans le monde pour  rendre témoignage à la Vérité". Ce ne serait  pas défendre la Vérité  que d'ouvrir l'Eglise à une pastorale qui en serait négatrice.

       Et, dites-moi, quelle est la cause de cet acharnement à canoniser ou à béatifier tous les Papes du Concile, alors que de saints Papes, dont la sainteté est connue, qui les ont précédés, ne le sont pas? 

        L'insouciance des Pasteurs à l'égard du message nous conduit vers une issue tragique.