mardi, 16 mars 2010

La ruse du démon...

Le rusé serpent se sert de l’œcuménisme tel qu’on le pratique en de si nombreuses occasions, qui a pour résultat d’exclure la Sainte Vierge de ces réunions, et, par voie de conséquence de la vie des catholiques qui y participent. Lorsqu’on s’étonne: «Mais vous ne parlez pas de Marie!» - «Cela blesserait nos frères protestants» rétorque-t-on. Il vaut mieux, en effet, blesser la Vierge Marie!… Quelle tristesse!… On trompe des âmes de bonne volonté, soucieuses de voir s’accomplir la prière du Christ: «Qu’ils soient un!», mais qui souffrent d’une insuffisance de formation doctrinale. Je viens de le constater. À une personne qui, tout récemment, sortait d’un tel rassemblement, j’ai posé la question: «On a parlé de la Sainte Vierge?». – «Ah! non, me répondit-elle, je ne l’avais même pas remarqué».

Pour ne pas froisser nos frères protestants, ne parlons pas de la Vierge Marie, mais alors, encore moins du message de Fatima! Pendant qu’on s’éternise en paroles stériles, le monde s’enfonce, un peu plus, chaque jour, dans le péché, dans les guerres et les catastrophes.

 Cependant, en demandant la Consécration de la Russie à son Cœur Immaculé faite par le Pape et les évêques du monde entier, la Sainte Vierge a clairement démontré que, seule l’Église Catholique est l’Église de Jésus-Christ, et que c’est à elle qu’il revient de conduire les hommes vers la Vérité.

Quand, enfin, le comprendra-t-on?

Écrire un commentaire